Accueil

Pour les examens instrumentaux du degré préparatoire au 10e degré, les enseignants et les enseignantes pourront choisir entre 3 formules différentes.

Le choix de la formule d’examen pour chaque élève devra être effectué lors de l’inscription de l’élève, dans la rubrique « lieu de l’examen ».

Présentation des formules

Formule 1 : examens YouTube

La formule d’examens YouTube sera reprise cette année, mais avec quelques modifications au protocole expérimenté lors des examens 2021.

Les grandes lignes :

  • Quelques semaines avant le début de la période des examens instrumentaux, la coordination de l’EPAMG enverra :
    • Les exigences pour la partie technique de l’examen pour chaque instrument
    • Les lectures à vue (3)
    • Les solfèges (5)
  • L’élève devra enregistrer chaque élément demandé, mais cette année, chaque partie d’examen pourra être enregistrée en 2 vidéos distinctes plutôt qu’enchainée sans arrêt.
  • L’élève pourra enregistrer la partie répertoire de l’examen (étude et pièces) en 2 vidéos distinctes également.
    • Ainsi, l’élève peut, par exemple, enregistrer 2 pièces dès qu’elles sont prêtes durant l’année, puis conserver la vidéo jusqu’au moment de l’envoyer en mai en même temps que le reste de ses enregistrements.

Formule 2A : Examens en présence au Pavillon Casault de l’Université Laval

C’est la formule d’examens qu’on peut qualifier de « classique ».

Les grandes lignes :

  • L’élève se présente à l’Université Laval au local et à l’heure convenus avec la coordination de l’EPAMG.
  • L’élève présente son document du programme et les copies de ses partitions à l’évaluateur ou l’évaluatrice.
  • L’élève effectuera une lecture à vue, 2 numéros de solfège et la technique demandés par l’évaluateur ou l’évaluatrice parmi toute la technique comprise dans le programme. La lecture et les solfèges seront différents de ceux envoyés aux autres élèves qui auront choisi la formule YouTube.
  • L’élève enchaine son répertoire.

Formule 2B : Examens en présence à votre école ou à votre domicile

Ici aussi, c’est la formule qu’on peut qualifier de « classique », mais c’est sur le plan administratif que cette formule diffère du fonctionnement d’avant la pandémie.

Les grandes lignes :

  • Sur le plan pédagogique, les élèves doivent se préparer comme pour la formule 2A.
  • Sur le plan administratif, l’EPAMG émettra aux personnes concernées (école, enseignants et enseignantes) une facture correspondant aux dépenses encourues par le déplacement des évaluateurs et évaluatrices.
    • L’EPAMG remboursera elle-même les évaluateurs et évaluatrices pour leurs dépenses et émettra ensuite une facture aux personnes concernées.
    • Le salaire des évaluateurs et évaluatrices demeure à la charge de l’EPAMG
  • Les écoles et enseignant(e)s d’une même région peuvent se regrouper pour se partager ces dépenses si les examens ont lieu au même moment, et l’EPAMG pourra séparer la facture entre les différents intervenants proportionnellement au nombre d’élèves inscrits.
  • Les écoles et enseignant(e)s d’une même région peuvent communiquer avec l’EPAMG pour avoir un aperçu des dépenses que cela leur occasionnera avant de prendre une décision.

Informations importantes pour le choix des formules

Un même enseignant ou une même enseignante peut avoir des élèves inscrits dans différentes formules, mais il ne sera pas possible de modifier la formule d’examen de l’élève une fois la période d’inscription terminée.

Il n’est pas possible de mélanger les formules pour un même élève. Par exemple : faire la technique en formule YouTube et les pièces lors d’un examen en présence.