Exemption de degré

Pour les élèves qui n’ont pas effectué leur examen en 2020 ou en 2021 à cause de la pandémie et qui pourraient, selon leur enseignant ou leur enseignante, passer au degré suivant en 2022, il suffit d’en faire la demande sur Intranet et elle sera acceptée sans examen du dossier de l’élève.

Les professeurs qui désirent présenter un élève à un degré donné sans avoir réussi le degré précédent doivent présenter une demande à cet effet. La demande devra être adressée directement sur la plate-forme d’inscription en ligne avant la date limite des inscriptions pour l’année en cours. L’étude du dossier de l’élève concerné permettra à la coordination d’accorder ou de refuser cette autorisation. L’exemption de degré pourrait, selon nous, être envisagée pour des élèves ayant obtenu plus de 92 % lors de leur examen instrumental précédent. Autrement, il serait dommage qu’un beau résultat obtenu pour un degré ne soit pas répété l’année suivante à cause d’un saut de degré.

Dans le cas d’un élève non débutant n’ayant jamais fait d’examen, cette mesure ne s’applique pas. C’est l’enseignant ou l’enseignante qui évalue à quel niveau se situe l’élève en consultant le programme de l’École préparatoire et il inscrit ce dernier dans le niveau approprié. Les élèves ayant poursuivi leurs leçons instrumentales de façon sérieuse sans toutefois faire nos examens pendant une ou quelques années peuvent également sauter un degré.

Questions fréquentes sur l’exemption de degré

Mon élève ne s’est pas présenté aux examens l’an dernier, peut-il sauter un degré pour cette année ?

Oui. Dans ce cas-ci, ce n’est pas un saut de degré à proprement dit. L’élève qui a continué son cheminement pendant un an sans faire d’examen ne fait donc pas « deux degrés en un an ». Il faudra quand même cliquer sur « Demander une exemption » lors de l’inscription, mais cette exemption ne fera pas l’objet d’une évaluation du dossier de l’élève. On parle alors d’un saut de degré purement administratif.

Mon élève n’a pas eu un très bon résultat aux examens de l’an dernier, mais je le sens beaucoup plus motivé et structuré cette année. Peut-on demander un saut de degré malgré qu’il n’ait pas obtenu une note suffisante ?

Oui, c’est possible, mais l’EPAMG s’en remet alors entièrement au jugement de l’enseignant ou de l’enseignante. Comme mentionné plus haut, l’EPAMG préconise le fait d’inscrire l’élève à un degré conservateur pour lui assurer une belle réussite. Dans ce cas, il serait plutôt judicieux d’inscrire l’élève au degré suivant son dernier examen, et demander un saut de degré après cet examen si le résultat le justifie.

Mon élève a fait son 9e degré l’an dernier et souhaite absolument terminer son 11e degré avant d’entrer au CÉGEP. Peut-on demander un saut de degré pour elle, même si elle n’a pas obtenu une note très élevée pour son examen de 9e degré ?

Les sauts de degrés sans avoir obtenu un excellent résultat lors de l’examen précédent ne sont presque jamais à l’avantage de l’élève, et le saut directement au 11e degré est probablement le saut qui a généré le plus de situations désolantes au cours des dernières années. Le 11e degré est un examen particulier, avec un cadre d’examen particulier et parfois intimidant à la salle Henri-Gagnon de l’Université Laval, et avec des évaluateurs et évaluatrices des cégeps ou de la Faculté de musique.